Please use this identifier to cite or link to this item: http://hdl.handle.net/11144/2727
Title: Les représentations sociales de « l’emploi idéal pour soi »: une analyse en amont de la ségrégation professionnelle selon le genre
Other Titles: The social representations of the “ideal job for oneself”: un upstream analysis of the professional gender segregation
Authors: Casini, Annalisa
Keywords: plafond de verre
représentations sociales
emploi idéal
normes de genre
norme méritocratique
glass ceiling
social representations
ideal job
gender norms
meritocratic norms
Issue Date: 2015
Publisher: EDIUAL
Abstract: La présente contribution étudie les déterminants psychosociaux de la sous-représentation des femmes dans les positions de pouvoir. Afin de mieux comprendre les stratégies différenciées des deux sexes en matière de mobilité ascendante, nous proposons une analyse des représentations de « l’emploi idéal pour soi  » chez les hommes et les femmes avant leur entrée dans le monde du travail. Cent cinquante étudiant-e-s (72 femmes, âge M = 19.3, DS = 1.39) ont été interrogé-e-s au sujet des caractéristiques de « l’emploi idéal pour soi ». Les résultats montrent que le genre est le principe organisateur plus puissant de cette représentation, les jeunes femmes développant une vision qui valorise la dimension relationnelle de l’emploi et les jeunes hommes la dimension instrumentale. Les résultats indiquent que cette représentation varie également en fonction d’autres ancrages normatifs et attitudinaux tels que l’orientation relationnelle, l’adhésion à la norme méritocratique et l’accord avec la vision traditionaliste des rôles sexuels.
The present paper addresses the psychosocial determinants of women’s under-representation in higher positions of the professional ladder. In order to better understand the different strategies used by both genders in terms of upward mobility, we analyzed the social representations of “the ideal job for oneself” in young men and women, before their entry into the labour market. One hundred and fifty students (72 women, age M = 19.3, SD = 1.39) were questioned about their perception of their “ideal job”. Results show that gender is the strongest organizing principle of this representation: women revealed a view that highlights the relational dimension of a job, whereas men enhanced the instrumental dimension. This representation also varies in terms of other normative and attitudinal anchoring points, such as relational psychological orientation, belief in meritocracy, and attitudes towards traditional gender roles.
Peer reviewed: yes
URI: http://hdl.handle.net/11144/2727
ISSN: 1647-2284
Appears in Collections:EDIUAL - PSIQUE. Vol. 11 (2015)

Files in This Item:
File Description SizeFormat 
PSIQUE-XI-Les représentations sociales de «l'emploi idéal pour soi»_35_64.pdf13.56 MBAdobe PDFView/Open


FacebookTwitterDeliciousLinkedInDiggGoogle BookmarksMySpace
Formato BibTex MendeleyEndnote Currículo DeGóis 

Items in DSpace are protected by copyright, with all rights reserved, unless otherwise indicated.